Episode 1 – Chapitre un – (Re)Naissance

Posted: February 24, 2015 in Réalité - le roman

Bien qu’il ait signé, il n’avait pas envie de revenir sur terre !

Pas encore !

Pas déjà !

Pas maintenant !

***

– Mais docteur, cela fait bientôt trente-huit semaines… ne serait-ce pas bientôt le terme ? demandait ainsi Nicole. Bien que sa grossesse se soit fort bien passée, il lui semblait que le temps était venu. Ce n’est tout de même pas pour rien si dans certaines langues l’accouchement est appelé la délivrance ! Non ? Elle voulait être délivrée !

Dans ce cabinet de province, le docteur semblait manifestement dépassé. Face à cette patiente exaspérée par cette encombrante partie de son anatomie qui semblait ne pas vouloir disparaître il ne savait comment réagir. Pour ce praticien, tout semblait normal si ce n’est que le terme était déjà outrepassé de plusieurs semaines. Le mari Norbert semblait également très inquiet pour sa femme et le bébé et ne manquait pas de le faire savoir.

Même la lumière qui entrait à flots par la grande fenêtre semblait exaspérée de devoir éclairer Nicole. Elle lui chauffait désagréablement l’arrière de la tête comme pour lui faire comprendre qu’elle était en faute.

– Mais docteur, n’y a-t-il pas des risques à continuer de porter ainsi cet enfant alors que le terme est dépassé ?

En posant cette question, Norbert regardait machinalement une petite goutte de sueur qui serpentait le long de la tempe du docteur et démontrait ainsi son malaise plus qu’une réaction à la chaleur de la pièce. En contradiction avec cette réaction physique incontrôlée le docteur dit :

– Ne vous en faites pas Monsieur, tout est normal, les analyses démontrent une croissance normale et rien ne semble indiquer un problème.

Le praticien cachait ainsi à Monsieur et Madame Dormond que ce cas se produisant pour la première fois depuis 15 ans qu’il était installé, tout était normal, le bébé semblait simplement ne pas vouloir venir ! Conscient d’une attente anxieuse, le gynécologue décida tout de même de mesures immédiates visant à rassurer ses visiteurs et annonça :

– Voilà ce que je vous propose, nous lui laissons encore une semaine et s’il n’est pas venu naturellement nous irons le chercher, ceci vous convient-il ?

Bien que très inquiets, M. et Mme Dormond se regardèrent et décidèrent rapidement que la proposition du docteur était raisonnable. Nicole confirma puis le couple s’en alla un peu désappointé par cette naissance qui ne semblait décidément pas vouloir se produire. Tout était prêt, la chambre, les affaires, les jouets… et les états d’esprits !

A peine la porte franchie, le docteur s’épongea nerveusement le front et se rua sur son téléphone. Il appela son collègue d’études qui pratiquait dans un grand hôpital de la ville. Après le ballet d’intermédiaires, inévitable de nos jours, les deux amis se trouvèrent enfin en contact.

– Ecoute Raymond, j’ai besoin d’un conseil…

Puis il expliqua toute la pathologie de sa patiente, la croissance semblant ralentie de l’enfant à venir ainsi que tout l’historique et l’état de santé des deux parents. Après une discussion animée, les deux amis furent convaincus que quelque chose de spécial était en train de se passer et convinrent de se retrouver pour l’examen et la provocation de l’accouchement une semaine plus tard. Un événement sortant de la routine et tout de même positif (les échographies ne révélaient rien d’anormal) semblait sur le point de se produire, ils étaient quelque part ravis de cette opportunité de se revoir.

Loin de se douter de ces manœuvres, les parents rentrèrent, un peu troublés mais tout de même heureux que tout se passe bien. Norbert prépara le thé pendant que Nicole s’installait confortablement. Soudain, semblant entendre un cri ou une sorte de sanglot, le mari bondit au salon pour voir Nicole simplement couchée sous sa couverture qui lui souriait.

– Que se passe t-il mon chéri ?

– Tout va bien ma chérie ? Pourquoi as-tu crié ? Norbert semblait vraiment inquiet et Nicole renonça à le plaisanter comme ils en avaient l’habitude.

– Je n’ai pas crié mon chéri, tu dois être fatigué…

Voyant son épouse si tranquillement installée et manifestement bien en forme, toujours belle et charmante malgré sa grossesse plus qu’avancée[1], un lumineux sourire sur les lèvres, Norbert eut l’impression d’avoir eu une hallucination. Toutefois il lui fit part de son inquiétude. Les deux amoureux se serrèrent l’un contre l’autre et soudain… comme dans un rêve ils eurent l’impression de partager un instant d’éternité. Durant un moment qui put durer une seconde comme une heure, ils furent parfaitement syntonisés[2], parfaitement conscients de leurs deux individualités et quelque part également conscients de ce troisième être partageant leur sang, partageant leur amour ! Derrière ce puissant sentiment d’harmonie et d’amour, ils ressentirent également comme une réticence, une envie diffuse. Puis cet état de grâce disparut. Se regardant dans les yeux, le couple comprit qu’il venait de partager quelque chose de fort et d’unique !

Une semaine passa et le petit être ne daigna pas se manifester. Norbert et Nicole montèrent dans leur voiture, une vieille Jetta verte, et se dirigèrent sans un mot vers la clinique que le docteur leur avait indiquée. L’avenir était en marche, il était temps de procéder à l’accouchement forcé !

***

[1] Ils avaient l’habitude de plaisanter à ce sujet.

[2] Vibrant en harmonie avec leur environnement et avec eux-mêmes.

 

Bon d’accord… il ne s’est pas encore passé grand chose… mais c’est pour bientôt!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s