Episode 4 – Chapitre un – (Re)Naissance

Posted: February 25, 2015 in Réalité - le roman

Que valait ce qu’il était en train d’écrire ? Nul ne le savait. Il passait par des moments d’euphorie et de découragement, comme toute personne sur la planète. Il lui semblait que son histoire manquait de puissance, manquait de réalité. C’était un comble, une histoire qu’il considérait comme vraie qui manquait de réalité ! Il était également réticent parce que quelque part il avait l’impression qu’une fois son récit publié il allait mourir, comme si sa mission accomplie il pourrait passer à autre chose. Mais il n’avait pas envie de quitter la terre, pas encore[1]. Il était bien, il sentait que cette histoire qu’il relatait le dépassait, qu’elle faisait partie d’un vaste dessein. Mais lequel ? Il commença à y penser, à essayer de comprendre plus, d’appréhender une globalité plus vaste qui lui échappait. Ce n’était pas facile, il n’avait pas beaucoup de temps pour écrire et si en plus il en consommait une partie à rêvasser, comment pourrait-il avancer ? Comment pourrait-il soumettre son manuscrit avant l’été comme il en avait envie ?

***

Une cheminée craquait joyeusement, les bûches enflammées illuminaient la pièce de leurs jeux d’ombres et de lumières, transformant tout en un patchwork mouvant. Les odeurs de la pièce s’entremêlaient pour former un parfum, extraordinaire mélange de sapin qui brûle, de cire pour les sols en bois et de quelques autres dans lesquelles un nez bien affiné aurait pu déceler le café, des traces de Coco Mademoiselle de Chanel, une infime signature de tabac. Un chat noir était là, seul occupant de la pièce. Il était bien, c’était surprenant comme cette atmosphère créée pour l’homme lui convenait parfaitement.  Comme attentif à ce qui se passait bien au-delà de la pièce qu’il occupait, il y avait quelque chose de singulier dans cet animal, une force, une puissance. Comme pour chasser un mauvais rêve, le félin se retourna, avait-il l’air satisfait ?

***

Situation corrigée, l’humain s’est remis au travail !

***

Sans se douter qu’il était au cœur de l’attention d’un chat qui n’en était pas un, l’homme se replongea dans son récit, c’était si bon d’écrire, de ressentir la fierté de cette mère envers sa petite fille, si vrai, si réel ! Tellement…

***

[1]  Comme s’il avait le choix !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s