Le blog utile de réalité

17.02.2018
Une tempête solaire est en train de frapper la Terre
L’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique vient de donner l’alerte : une tempête magnétique est sur en train d’envelopper la Terre. Née de la conjonction de deux événements survenus le 12 février dernier, un tel phénomène pourrait avoir des conséquences gênantes pour les activités humaines : perturbation des signaux GPS, des communications radio ou encore des réseaux électriques.

La conjonction des deux phénomènes est susceptible d’avoir des conséquences relativement gênantes pour les activités humaines sur Terre. L’une des plus handicapantes est certainement celle de la perturbation des signaux GPS. Alors que nos déplacements dépendent de plus en plus de ce système de guidage, il pourrait bien cesser de fonctionner l’espace d’un instant sous l’influence de la tempête solaire et de l’éjection de masse coronale qui l’accompagne. Les rayonnements électromagnétiques qui en découlent peuvent en effet empêcher la communication entre les émetteurs terrestres et les satellites en orbite tout autour du globe, indispensables au fonctionnement de la technologie.

Autre conséquence invalidante : la perturbation, sous toutes les latitudes, des signaux radio d’une fréquence inférieure à 30 MHz. Une bande employée par exemple dans les moyens de communication utilisés par les secours, ou encore dans les liaisons établies dans les domaines maritime et aéronautique.

Enfin l’occasion d’apprendre la vérité sur l’impact des ondes sur notre capacité à communiquer télépathiquement lors de ocnditions particulières?

***

29.08.2017
Un gros astéroïde va «frôler» la Terre vendredi
Un corps céleste d’un diamètre de plus de quatre kilomètres va passer près du globe terrestre en fin de semaine.

Un géocroiseur de passage, que va-t-il apporter?
L’astéroïde «(3122) Florence» va s’approcher vendredi peu après midi à environ sept millions de kilomètres de la Terre. L’événement ne présente pas de risque, même si cet objet, d’un diamètre moyen de 4,35 kilomètres, est classé «potentiellement dangereux» en raison de son orbite et de sa taille.

Il s’agit d’un des plus gros astéroïdes dits géocroiseurs, évoluant à proximité de la Terre. Il sera nettement plus visible que «2014 JO25», d’un diamètre de 650 mètres, qui était passé en avril à 1,8 million de kilomètres de notre planète.

Les habitants du vaisseau seront bien cachés
De nombreux télescopes seront braqués vers le ciel vendredi pour observer son passage, a indiqué la Société astronomique de Winterthour (ZH) dans un communiqué. En soirée, pour autant que la météo soit favorable, il devrait être visible des amateurs éclairés dans les constellations du Verseau, du Dauphin et du Petit Cheval.

La Nasa prévoit de braquer ses radars sur le corps céleste, notamment afin de confirmer sa taille et découvrir des détails de sa surface. «(3122) Florence» (ou 1981 ET3) a été découvert en 1981. Il ne devrait pas revenir à proximité de la Terre avant octobre 2024, ni s’en approcher autant avant 2500, selon les scientifiques.

Une source indique “Je doute que l’humanité actuelle soit prête à rencontrer les voyageurs cosmiques qui pilotent (3122) Florence, il faudra probablement attendre l’an 2500”.

***

28.06.2017
La NASA serait sur le point de dévoiler l’existence d’une forme de vie extra-terrestre
L’éternelle rumeur selon laquelle des petits hommes verts existeraient quelque part dans l’univers vient d’être relancée. Pour appuyer cette révélation, Anonymous évoque les propos tenus par Thomas Zurbuchen, un porte-parole de la NASA, en avril dernier.
“En prenant en considération toutes les différentes activités et missions qui se focalisent sur la recherche d’une forme de vie extraterrestre,nous sommes sur le point de faire l’une des découvertes les plus profondes et sans précédent de l’histoire”, avait-il alors déclaré.

***

23.02.2017
Découverte majeure d’une système solaire apte à abriter la vie
La Nasa a annoncé ce mercredi la découverte de sept exoplanètes habitables appartenant toutes au même système solaire, baptisé “Trappist-1”, situé à quarante années-lumière du notre.

C’est la première fois qu’on trouve autant de planètes, qui plus est susceptibles d’héberger de la vie, autour d’une même étoile.  Baptisé « Trappist-1 », du nom du réseau de télescopes ayant permis sa découverte, cette étoile est située dans la constellation du Verseau, à 40 années-lumière de la Terre, ce qui est extrêmement proche (surtout si l’on dispose de la technologie).

***

13.12.2016
À la fin de l’année, nous gagnerons une seconde supplémentaire: une seconde intercalaire sera en effet ajoutée parce que la rotation de la Terre est actuellement un peu trop lente. Dans le fuseau horaire auquel est rattachée la Suisse, cette opération sera effectuée le 1er janvier, juste après 00:59:59.

Une minute qui dure 61 secondes: c’est ce à quoi nous assisterons exceptionnellement durant la nuit de la Saint-Sylvestre, puisqu’une seconde intercalaire sera intégrée au temps de référence international.
Temps astronomique
Durant des siècles, la mesure du temps a été déterminée astronomiquement, et était liée à l’observation de la rotation de la Terre; une rotation complète autour de son axe définissant la durée d’une journée, et celle et autour du soleil définissant la durée de année. La vitesse de rotation de la Terre n’est cependant pas constante. Elle fluctue en fonction de phénomènes naturels tels que les vents, les courants marins, les éruptions volcaniques ou les tremblements de terre. La durée d’un jour solaire moyen étant fixée à 86 400 secondes, il en résultait que la durée de la seconde était sujette à des fluctuations.

Temps atomique
Depuis quelques décennies, des horloges atomiques permettent de définir la seconde avec une exactitude et une stabilité bien supérieures à celles données par la rotation de la Terre. L’unité de temps qu’est la seconde a été redéfinie en 1967 grâce à de telles horloges. Ce changement joue un rôle particulièrement important dans de nombreuses applications techniques et scientifiques pour lesquelles une échelle de temps constante est fondamentale.
Le temps atomique et le temps astronomique ne devraient pas trop différer l’un de l’autre sur le long terme. C’est pour que cette différence ne devienne pas trop importante que des se-condes intercalaires sont ajoutées. Une pratique qui a lieu depuis 1972 à intervalles irréguliers, sur la base de mesures du Service international de la rotation terrestre et des systèmes de référence (International Earth Rotation Service IERS). Les secondes intercalaires peuvent être ajoutées un 31 décembre ou un 30 juin. À ce jour, 26 secondes ont été ainsi intercalées, la dernière le 30 juin 2015.

Temps de référence international
Le temps de référence, qui donne la cadence pour tous les fuseaux horaires, est le Temps universel coordonné (UTC). Il est déterminé par le Bureau International des Poids et Mesures (BIPM) à Paris à partir des données fournies par quelque 350 horloges atomiques de 60 laboratoires de référence pour la mesure du temps du monde entier. Cinq horloges atomiques de l’Institut fédéral de métrologie (METAS) contribuent à la réalisation du Temps universel coordonné.

Une seconde peut sembler bien peu… mais le temps est relatif et en une seconde tout peut basculer…

***

11.11.2016
Une super Lune exceptionnelle à observer lundi 14 novembre 2016
Cette nuit-là, la Lune sera à seulement 356.500 kilomètres de la Terre, ce qui la fera paraître plus grosse et plus lumineuse dans le ciel.

Il est certaines pleines lunes plus exceptionnelles que d’autres. Cela sera le cas de celle du lundi 14 novembre 2016. Le phénomène sera culminant en début de matinée, à 8h52, heure de Paris ; notre satellite semblera alors bien plus gros et plus lumineux qu’à l’ordinaire.
la Lune tourne autour de la Terre sur une orbite légèrement elliptique1, en à peu près 27 jours et 8 heures. La distance Terre-Lune s’élève en moyenne à 384.400 km, mais elle change en permanence…

Quelle en sera l’influence sur notre histoire?

 

***

10.12.2015
Pluie d’étoiles filantes
Après les Perséides ce mois d’août, c’est au tour des Géminides de nous rendre visite. Ce week-end et lundi soir, une pluie d’étoiles filantes illuminera le ciel. Le phénomène a lieu chaque année à la mi-décembre lorsque la Terre traverse la queue de la comète Phaéton. Mais peut-être Est-ce autre chose?

Bien entendu, la météo jouera un rôle primordial. Si l’absence de lune promet un ciel idéal pour l’observation, il est toutefois recommandé de s’éloigner des lumières des villes et, si possible, de monter un peu en altitude pour éviter la pollution lumineuse. Il faudra regarder vers l’Est.

Chaque année, les Géminides semblent s’intensifier. Les dernières pluies ont permis, dans des conditions optimales, d’observer jusqu’à 160 météores par heure.

 

***

20.10.2015
Un quasar ou un artefact stellaire?
Une source lumineuse puissante dans notre galaxie dont la luminosité varie à intervalles irréguliers. Il n’en fallait pas moins pour que la communauté scientifique s’agite, s’interroge et suppute le signe, peut-être, d’une vie extra-terrestre.

C’est le télescope Kepler qui a détecté l’objet spatial non encore identifié. Il gravite autour d’une étoile qui porte le nom barbare de KIC 8462852, située à 1 500 années-lumière de la Terre.

Ce sont des astronomes de l’Université de Yale aux Etats-Unis qui, les premiers, ont découvert le mystère qui entoure cette étoile. En étudiant les données recueillies par le télescope Kepler, ils ont pu noter une baisse marquée de la luminosité de l’étoile – de l’ordre de 15 à 22% et de manière irrégulière. Un fait sans précédent dans en astronomie qui se base sur la baisse de la luminosité des étoiles pour en déduire la présence d’exoplanètes.

L’originalité de KIC 8462852, c’est qu’aucun des 150 000 astres que compte la base de données de Kepler n’a ce comportement.

Le fait que la baisse de luminosité ne se produise pas à intervalle régulier semble exclure l’hypothèse que cet objet soit une planète, dont les révolutions autour d’une étoile sont métronomiques, ce qui pousse les scientifiques à échafauder des hypothèses qui s’assimilent parfois à des élucubrations.

Certains supposent qu’il pourrait s’agir d’une construction géante déployée par une civilisation extra-terrestre, un vaisseau spatial géant en somme qui, en passant devant l’étoile, expliquerait la chute de sa luminosité. D’autres émettent l’hypothèse de panneaux solaires géants qu’aurait construits une civilisation avancée pour capter l’énergie de l’étoile.

***

01.08.2015
Des molécules organiques, jamais observées auparavant sur une comète, ont été découvertes par le robot Philae. Une découverte qui pourrait «faire avancer considérablement sur l’origine de la vie» d’après les chercheurs.

Au total seize composés ont pu être identifiés qui se répartissent en six classes de molécules organiques dont des alcools et des amines. Parmi ces molécules, les quatre jamais trouvées jusqu’à présent sur une comète, sont entre autres du méthyle et de l’acétone, des précurseurs de molécules importantes pour la vie comme les sucres et les acides aminés.

***

14.07.2015
Enfin ! Après neuf ans de voyage, la sonde américaine New Horizons devait survoler, à 12 500 km de distance, la planète naine Pluton, mardi 14 juillet. Quand l’engin a été lancé, en 2006, cet astre découvert en 1930 par l’Américain Clyde Tombaugh était encore considéré comme une planète. Mais quelques mois plus tard, les Etats-Unis devaient se rendre à l’évidence : la trajectoire et la nature étrange de Pluton ne permettaient plus de plaider pour le maintien de son statut au sein du club fermé des planètes du système solaire.

 .
***

19.03.2015
Nous vivons une veille de jour d’éclipse!

Cette veille de Lune sera beaucoup plus puissante en énergie émotionnelle qu’une veille de Lune classique (que l’on peut vivre la veille d’une nouvelle lune sans éclipse).

Et alors ?

La trame de la réalité ne devrait pas en être affectée… dès lors ce message ne sert à rien… quoique. Il se pourrait qu’en certains endroits l’espace-temps se distorde, surveillez votre environnement.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s